De songes et de brumes

La photographie, comme tout autre art, doit pour moi venir du cœur et il faut savoir aller la chercher au plus profond de soi. Elle est le reflet de notre fort intérieur, propre à chacun, parfois faits de douleur, d’ombre, ou d’émerveillement, mais je suis de plus en plus persuadé que lorsque l’on arrive à s’ouvrir à soi-même, il se passe une alchimie qui ne peut être que communicative.

Avec le temps, nous avons tendance à perdre notre émerveillement sur les choses simples qui nous entourent. Retrouver de la créativité et un imaginaire d’enfance est le plus beau cadeau que nous puissions nous faire à chacun.

Recent Posts