J’aime apporter un détachement, presque de la méditation quand je photographie.

C’est aussi grâce à la randonnée, qui permet de se reconnecter à l’environnement en sortant des sentiers battus.

On ne peut pas n’être qu’un passager dans ces endroits-là, il faut prendre le temps de regarder comment ils fonctionnent.

Et garder une âme d’enfant, une partie de soi qui s’autorise encore à rêver et à sortir des codes.